La tour de Surieu


– La tour de Surieu

La tour de Surieu

Surieu vient du nom d’un soldat romain Surius à qui Rome avait octroyé cette parcelle de terre en pays allobroge.

Le château de Surieu construit à partir du XI ème s. demeura l’un des fiefs importants des seigneurs de Roussillon jusqu’à sa destruction par les troupes du prince d’Orange en 1426. Il en reste essentiellement la chapelle devenue église paroisssiale, un bâtiment restauré qui fut un temps la cure de l’église et une tour ronde.

La légende ci-après ne peut donc y avoir lieu; mais il existait peut-être déjà une tour en bois ou une ancienne tour romaine où se joua la terrible tragédie.

Aux alentours de 920, le chevalier Ismidon s’éprit de la belle Malthide, la protégée du vieux comte Frodac, seigneur de Vienne et vassal du roi de Provence Louis l’Aveugle.

Le chevalier alla demander la main de sa belle au Comte Frodac, à Vienne. Mais celui-ci, secrétement amoureux de la jeune fille, décida de l’éloigner de la cité et l’enferma dans la tour de son château de Surieu.

Après avoir soudoyé une servante du palais, Ismidon connut le lieu où était tenue prisonnière sa bien-aimée. Il grimpa au lierre qui couvrait la tour, mais fut repéré par un veilleur qui alerta le Comte; Frodac repoussa le chevalier dans le vide au moment où il atteignait la fenêtre de sa belle.Grâce à l’épais tapis de ronces sa chute fut amortie; Frodac convoqua alors les deux amoureux et simula de s’incliner devant un amour aussi sincère. Leur mariage ,magnifiquement organisé par Frodac, fut célébré en l’église de Surieu.

Le soir, après la fête, le comte les installa dans une magnifique chambre nuptiale, au bas de la tour. Au matin, ils découvrirent avec horreur, que le Comte avait fait murer l’unique porte de la tour pendant leur sommeil.

Cependant, après quelques jours, un terrible remords saissit Frodac qui fit tomber le mur; mais  il était déjà trop tard pour les malheureux époux qui s’étaient éteints dans les bras l’un de l’autre.

Le comte ne connut jamais le repos de l’âme malgré le pélérinage expiatoire qu’il fit sur le  sépulcre du Christ et l’église qu’il fit construire à Bougé.

Plus personne n’osa habiter la tour et l’on dit encore qu’à la révolution, on retrouva dans la salle basse les ossements des deux époux, tendrement enlacés.

DP

____________________________

Publicités

A propos DDT

demeures de terroir est une association de chambres d'hôtes du Nord-Isère inscrites au RC qui désirent mettre en valeur le patrimoine et les richesses du terroir nord Dauphiné.
Cet article, publié dans Notre région, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s